Tous les jours

Tous les jours

Procès du harcèlement scolaire pour 2 comédiens et 19 sweats à capuche

Et si nous pouvions juger le harcèlement scolaire dans un tribunal ? Imaginons un procès, historique, où le harcèlement scolaire, en personne, comparaît devant ses victimes : les enfants, adolescents et adultes de différents établissements scolaires. Cet “individu” dangereux aux multiples facettes mérite un jugement spectaculaire. 2 comédiens, 19 personnages et autant de sweats à capuche ne seront pas de trop pour mener à bien cet incroyable procès.

 

Jeu et écriture : Sébastian Lazennec et Antoine Meunier

Création sonore : Julien Leguay

Voix : Lola Baï, Aurélien Jarry, Florian Laze, Didier Bardoux, Lois Husson, Jean-François Cochet, Sofia Leguay, Zélie Lazennec, Emilie Métris, Marc Bourasseau, Samuel Giglio, Cécile Genoud, Caroline Lebois, Julien Leguay, Julie Moquet, Frédérique Leguillon, Sophie Loysance

Visuel du spectacle "Tous les jours - procès du harcèlement scolaire"

Un version plateau est en création pour l'automne 2023.

visuel tlj leguay

"Tous les jours" a reçu le soutien de la Ville du Mans / Culture Le Mans.
Accueil en résidence au Théâtre de Chaoué à Allonnes (72), à Saint-Clément-de-la-Place (49), au Chapitre à l'Abbaye Royale de l'Epau (Dispositif Plateau libre de Sarthe Culture et du Département de la Sarthe) et au Théâtre Paul Scarron au Mans (72)

Téléchargez le dossier artistique/pédagogique de "Tous les jours"

Les élèves nous écrivent après "Tous les jours"

La forme hors les murs
Tous les jours est une forme artistique et théâtrale à destination des établissements scolaires et leurs élèves, sur le thème du « harcèlement scolaire ». Cette écriture s’adresse plus particulièrement aux élèves de collèges et de lycées.

TLJ contenu
TLJ contenu 2
contenu 3

 

Le déroulé

Après avoir été convié.e.s à s'asseoir à des places précises dans l’espace, les élèves vont assister et participer à un procès “théâtralisé” : celui du harcèlement scolaire. Ils seront répartis par les comédiens à leur arrivée dans la salle de cette manière : certain.e.s seront les juré.e.s, un ou une autre sera greffier.e et les autres seront spectateurs et spectatrices d’un procès d’assise. Ils seront en tous les cas répartis tout autour et dans l’espace de jeu. Les spectateurs n’auront pas à prendre la parole, cette scénographie/mise en scène permet principalement de les intégrer à l’intervention et qu’ils deviennent acteurs (passifs) de ce qui se joue devant eux.

Ainsi il n’y a pas d’espace réservé aux comédiens ni d’espace réservé au public. Tous sont dans le même espace. Comme dans un tribunal.